Semaine missionnaire mondiale

Me voici, envoie-moi

Chaque année la semaine missionnaire mondiale nous invite à nous mobiliser pour favoriser la communion et l'unité de l'Eglise.

Les Oeuvres Pontificales Missionnaires soutiens de la Mission

logo.png

C'est le pape Pie XI qui a instauré une journée mondiale de la mission le 3ème dimanche d'octobre. et a créé les Oeuvres Pontificales Missionnaires, présentes aujourd'hui dans 140 pays et dont l'objet est de soutenir la mission sur tous les continents,  . 

Leur président, Monseigneur Giampetro Dal Toso nous en donne le sens  :

« Le sens profond de la Journée missionnaire mondiale est de tenir vivant le sens de la mission chez tous les baptisés. En ce moment historique, acquiert davantage de force l’élément de l’Universalité de l’Eglise, qui regarde le monde entier. Alors que l’humanité vit le temps de la pandémie, il est possible de comprendre combien nous sommes profondément liés les uns aux autres. La Journée missionnaire mondiale, au niveau ecclésial, veut contribuer à maintenir vivant également l’élément de l’Universalité de la foi. Personne ne croit seul, nous sommes tous liés par la foi dans le Christ, quelque soit le lieu où nous vivons »

Isaie_420x494_Rouge-Rouge.jpg

Une semaine de partage et de prière

La Semaine Missionnaire Mondiale répond à un triple objectif:

  • PARLER de la vie des chrétiens à travers le monde
  •  PRIER pour la mission de tous les baptisés
  •  PARTAGER ses moyens avec le Fonds Missionnaire mondial pour soutenir l'Évangélisation

Les jeunes Églises ont d'importants besoins pour leur travail missionnaire et pastoral . C'est pour les soutenir que nous sommes appelés à la charité par la prière et la partage.

Cet appel est adressé à tous les catholiques du monde entier. Chacun, selon son engagement ecclésial, est invité à se mobiliser pendant la Semaine Missionnaire Mondiale pour favoriser la communion et l'unité de l'Eglise.

En France, du 11 au 18 en octobre 2020, les paroisses, les congrégations religieuses, les mouvements, les écoles organisent des célébrations, des animations, des formations… Ce temps est, pour chaque baptisé, l'occasion d'un engagement renouvelé de prière et de partage pour le soutien de la mission de l'Église dans le monde.

Prière pour la Mission

Dieu notre Père,
donne-nous l'audace des prophètes.
Sans regarder en arrière, avec confiance,
nous voulons répondre avec joie :
"Me voici, envoie-moi !"
Ouvre nos oreilles et nos cœurs à ta Parole.
 Seigneur Jésus,
Aujourd'hui encore tu nous appelles personnellement :
 "Viens, suis-moi !"
Nous te confions tous les missionnaires,
que l'Esprit de Pentecôte continue de les fortifier,
que tous unis par un même baptême,
nous soyons les témoins vivants de ta miséricorde.

dizainier-missionnaire-en-bois-a-l-unite.jpg

Georges-Colomb1-825x510.jpg

Monseigneur Georges Colomb Evêque de La Rochelle et Saintes
Directeur National des OPM-France

"Me voici, envoie-moi"

Isaïe 6,8


Dieu a besoin des hommes ! Dieu a besoin aujourd’hui comme hier de notre participation à son œuvre de salut. Il nous pose une question : prêts? Il nous donne la réponse : partez!
En même temps qu’il fait l’expérience de la gloire de Dieu, Isaïe découvre la grâce, la grâce de se savoir purifié, appelé et envoyé. « Malheur à moi ! Je suis perdu ! », voilà ce que dit l’homme découvrant la grandeur et la sainteté de Dieu. Mais cette toute puissance est toute puissance d’amour, de miséricorde et de pardon comme le Christ le révèle. Aimé, pardonné, sauvé, l’homme est envoyé vers ses frères.À celui qui demande où est le cœur de la foi chrétienne, on peut répondre, sans risque de se tromper, qu’il est dans l’engagement missionnaire! Le pape François nous le rappelle avec force « La joie de l’Évangile qui remplit la vie de la communauté des disciples est une joie missionnaire » (Exhortation apostolique Evangelii gaudium no 21).« Qui enverrai-je ? », demande Dieu, « Me voici, envoie moi ! » répond Isaïe. Souvenons nous: notre baptême a fait de nous tous des envoyés de Dieu, des témoins, des « disciples-missionnaires » appelés à rejoindre « toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile » (idem, no 20). Aujourd’hui, « envoie-moi, Seigneur », car le monde a tant besoin de toi ! Envoie-moi auprès des enfants de la rue à Calcutta, envoie-moi dans les banlieues de nos grandes villes pour alphabétiser et annoncer l’Évangile, envoie-moi auprès de ceux qui sont persécutés en raison de leur foi et qui quittent leur pays.La mission est variée, elle est partout, mais je suis unique ; le missionnaire est unique. Seigneur, tu ne m’as pas créé pour être confiné, mais pour être envoyé en Église ; tu ne m’as pas créé pour avoir peur des autres, mais pour les aimer ! Aide-moi, Seigneur, à trouver ma place dans le champ de la mission et envoie-moi ! l

Témoignage du Père Gabriel de Lépinau, missionnaire MEP à Madagascar

Le père Gabriel de Lépinau est  à Madagascar, envoyé par les Missions Etrangères de Paris. Il est actuellement à Antsirabé au centre de Madagascar.
Comme tous les prêtres MEP, Gabriel a 3 années pour apprendre la langue, s'immerger dans la culture du pays et connaître les habitants, afin d'entrer "dans le vif du sujet" l'évangélisation. 
Il témoigne :
"Vivre à Madagascar est pour moi une école de simplification, d'appauvrissement qui permet de m'accrocher à Dieu en abandonnant tout ce qui m'empêche d'aller vers lui. Malgré une misère très grande qui détruit l'homme, il y a des lueurs d’espoir, la grâce travaille aussi à Madagascar"
Quelques moments marquants de ma mission :
"le départ, après 50 ans de présence du père Alaza mon prédécesseur. la première messe que j’ai célébré en malgache, de façon impromptue, la messe que je célèbre chaque mois dans la prison d’Antsirabé, le pélerinage au lieu de vie du Bienheureux Lucien Botowasoa, martyr, victime de la persécution des chrétiens, la venue du pape en septembre. Il nous a donné force et courage et nous a remercié pour notre travail"
Sous la houlette d’un prêtre MEP, je pars en mission dans une paroisse de brousse. Ma mission ne sera pas facile, mais je m’appuie sur un seul roc le Christ"

carte madagascar

Capture-liturgique.png

Et moi? Quel missionnaire suis-je ?

Nous sommes appelés et envoyés lors de notre baptême, de notre confirmation, des sacrements et à chaque célébration eucharistique.

Nous sommes des « disciples-missionnaires », n’arrête pas de dire le pape François ; chacun est invité à augmenter  "la douce et réconfortante joie d’évangéliser... " (Evangelii gaudium, no 10), à « sortir de son propre confort » et avoir « le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile. » (Evangelii gaudium, no 20) ? Qui suivra le Christ et, à son tour, l’indiquera comme le Sauveur ? (Mt 28, 19 ; Ac 9, 20 ; Evangelii gaudium, no 120) l

eglise mission monde.jpg

test mission .jpg

resultats test.jpg 

Nous sommes invités à nous souvenir que l’Église existe pour la mission.

Si la mission est variée le missionnaire est unique !

"être missionnaire"

Nous sommes invités à réfléchir... préparons nous aussi à recevoir cet appel

à être missionnaire dans nos paroisses et nos lieux de vie

Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile !

1 Co 9,16

Mgr G. Colomb

quete mission

Deux figures missionnaires remarquables

sainte Thérèse.jpg

st FX.jpg