Le diaconat

le diacre est serviteur

Le diacre est consacré dans toute sa vie et pour toute sa vie pour le service de Dieu et des hommes

Le Diaconat

Etat Transitoire avant la prêtrise par le passé, et premier degré du sacrement de l'ordre, le diaconat a été déclaré permanent par le Concile Vatican II, ce qui signifie que toute ordination dans l'église catholique est permanente.

Il existe désormais des diacres en vue du sacerdoce (vers la prêtrise) et des diacres en vue du service (diacre permanent).

Ainsi peuvent devenir diacres des hommes mariés à condition que leur épouse donne son accord et qu'elle participe à la formation qu'ils reçoivent, ou des hommes célibataires.  Une fois ordonnés, ils resteront diacres toute leur vie.

diaconat

La mission du diacre

Le mot diacre vient du grec "diaconos" qui signifie serviteur .  Ainsi, le diacre participe-t-il à la mission de l'Eglise dans les 3 domaines que sont la liturgie, la parole et la charité.  Il est au service du peuple de Dieu et aide les communautés à s'ouvrir à la grâce du Christ et à l'action de l'Esprit. Le diacre reçoit sa mission de l'évêque.

Le service de la liturgie du diacre se décline au cours de l'Eucharistie à laquelle il participe en proclamant l'Evangile, faisant l'homélie,  recevant les offrandes, invitant au geste de paix, proclamant l'envoi à la fin de l'assemblée.

Il s'exprime également dans  les célébrations des baptêmes, des mariages, des funérailles qu'il préside.

Mais une part importante de son ministère est en lien avec  la diaconie de la parole et la charité. La proximité du diacre avec les chrétiens concrétise la présence de l'Eglise auprès d'eux et leur rappelle leur mission de baptisés, au service des autres et notamment des plus démunis.

Devenir Diacre

C'est le code de droit canonique et la conférence des évêques de France qui définissent les conditions pour devenir diacre. Il est clairement établi une distinction entre diaconat et presbytérat (prêtrise) qui relèvent de 2 vocations différentes, ce qui exclut aujourd'hui la possibilité pour des diacres célibataires ou veufs d'être ordonnés prêtres.

 Comme pour toute vocation, devenir diacre est avant tout une réponse à un appel du Seigneur à le servir et servir nos frères. C'est une perception  intime, une invitation à un cheminement. 

La plupart du temps, c'est la communauté ecclésiale (paroisse, service d'eglise..) qui interpelle l'un de ses membres reconnu pour sa vie de foi, son implication, son engagement.

La personne concernée, homme marié ou non, est invitée à un  parcours de discernement et de formation  sous l'autorité de l'évêque, le pasteur. 

Un cheminement de plusieurs années est proposé au postulant, par le diocèse, dans le respect de sa liberté et de sa vie familiale, avec l'accord de l'épouse pour un homme marié. 

Le parcours de formation est un temps de progression spirituelle et  de développement de compétences pastorales et liturgiques. 

  Il comprend 3 étapes importantes :

- le rite d'admission :

Au terme de la 2ème année de formation, le postulant rédige une lettre de demande d'admission comme candidat au diaconat

- la réception des ministères institués :

ciric_210504-681x1024.jpg          acolytat

Précédant l'ordination, les ministères du lectorat et de l'acolytat représentent un engagement stable et définitif

Le lecteur est institué pour proclamer la parole de Dieu, il s'engage à poursuivre sa connaissance et son amour de l'Ecriture

L'acolyte est institué pour s'occuper du service de l'autel pendant les célébrations eucharistiques,

il s'initie à tout ce qui se rapporte au culte et s'investit auprès des plus faibles

Depuis cette année, le pape permet aux femmes de devenir lectrices et acolytes

- l'ordination diaconale

Elle se déroule au début de la 5ème année de formation au cours d'une messe célébrée par l'évêque,

soit dans la cathédrale, soit dans la paroisse de l'ordinant.

diaconat

La cérémonie comprend dix moments particuliers :  l'appel du postulant, l'acceptation de l'épouse, l'invocation de l'Esprit Saint, l'engagement de l'ordinand, la prostration signe d'abandon à Dieu et confiance en la communion des saints signifiée par la litanie des saints, l'imposition des mains et la prière d'ordination, la remise de l'étole, la remise de l'évangéliaire et le baiser de paix et en conclusion les remerciements du diacre et la remise de la lettre de mission.