Bulletin hebdomadaire du 7 au 13 Juin 2020

CONSIGNES POUR LES MESSES A PARTIR DU 30 MAI

Solidarité avec ma paroisse

Depuis le 15 mars, nous ne pouvons plus nous rassembler en église, et nos paroisses ne perçoivent plus les différentes ressources (quêtes, cierges et différentes offrandes) pourtant (...)

Pour lutter en chrétiens contre la pandémie : renforcer l'amour fraternel et la prière !

Message de Mgr Jean-Paul James, archevêque de Bordeaux, partagé ce mardi 17 mars 2020 à tous les fidèles de l'Église catholique en Gironde pour répondre, ensemble, en chrétiens, à la (...)

candle-2901055_1280.png

Participer à la campagne de dons pour votre paroisse

Je soutiens ma paroisse

Turiner_Grabtuch_Gesicht_negativ_klein.jpg

Retrouvez l'exposition sur

le linceul de Turin

Depuis deux dimanches nous venons masqués à la messe. Pourtant la liturgie n’est pas un bal masqué. Il en est de même du mystère trinitaire dévoilé par Jésus : Dieu Un en trois personnes. J. Ratzinger indique que « si Dieu se présente comme Fils et qu’il s’adresse au Père en lui disant “Tu“, ce n’est pas là une mise en scène pour l’homme, un bal masqué sur la scène de l’histoire de l’humanité, mais l’expression d’une réalité »(1) (p. 103). Les personnes divines ne jouent pas des rôles, comme nous pouvons le faire derrière un masque. Notre pape émérite utilisait l’image du « bal masqué » car « le mot “personne“ […] appartient à la langue du théâtre. On désignait ainsi le masque qui faisait d’un acteur l’incarnation d’un autre que lui » (p. 103). Le masque de l’antiquité, permettait en outre, à l’acteur d’amplifier sa voix pour entrer en relation avec le public.

Cette notion de relation est au cœur du mystère trinitaire. « En Dieu un et indivisible, il existe le phénomène du dialogue, de l’interrelation de parole et d’amour » (p. 116). La théologie nous fait dire pour Dieu : « La personne, c’est la relation, rien d’autre ». Jésus nous révèle que Dieu est relation d’amour. Par son incarnation, Dieu entre en relation avec l’humanité. La liturgie est alors le lieu où l’humanité est invitée à exprimer ce lien toujours nouveau avec son Dieu.

La liturgie n’est donc pas un bal masqué. Même si le masque et les gestes barrières réduisent nos capacités relationnelles, ils ne doivent pas couper nos relations. Si nous nous retrouvons chaque dimanche, n’est-ce pas pour fortifier par les sacrements nos liens fraternels enracinés dans notre relation à Dieu ?

Profitons de ce temps pour être créatifs et déployer de nouvelles manières d’être en relation les uns avec les autres exprimant plus concrètement le mystère trinitaire aux yeux du monde.

                                  Père Jean-Michel MATHIEU

Actualités
À la Une
À la Une
  • Des clefs pour réfléchir....
    Nous vous proposons de retrouver des points de réflexion liés à notre calendrier liturgique et à la vie de l'Eglise
    Le linceul de Turin une exposition à l'Eglise St Amand
    Pour vous aider à vivre le Triduum Pascal, nous vous proposons de partager l'exposition actuellement en place à l'église Saint Amand

Albums photos de nos églises et de la vie paroissiale :

Flickr: 160140312@N05

Retrouvez la vie du diocèse de Bordeaux sur Facebook et Twitter: