Lac de Tiberiade

EDITO

Entrer dans la familiarité du Ressuscité

La rencontre des disciples avec Jésus au bord de la mer de Tiberiade dont nous écoutons le récit ce dimanche est d’une extraordinaire simplicité. Ces hommes ont suivi Jésus pendant 3 ans, ils ont partagé son dernier repas avant de mourir, ils l’ont vu ressuscité à deux reprises... et ils ne trouvent rien de plus important que de retourner à leur activité première : la pêche. Et c'est dans cette réalité banale que Jésus se manifeste une troisième fois. C’est au cœur de leur activité quotidienne ordinaire, au cœur de l’échec de cette pêche infructueuse que Jésus apporte la nouveauté et la fécondité : « Jetez les filets à droite de la barque, et vous trouverez ». Devant un tel coup de filet, un cri jaillit : « C’est le Seigneur ! »

Pour nous aussi, comme pour les disciples partis pêcher, le Ressuscité est présent au cœur de nos existences quotidiennes ordinaires et il nous invite à le reconnaître au signe de la fécondité et de la joie qu’il nous donne. C’est ce que nous avons expérimenté durant le carême avec les Groupes Fraternels de carême, les fameux GFK dont nous avons fait le bilan ce mercredi 1er mai. Oui, c’est le Seigneur ressuscité qui était à l’œuvre dans les rencontres de ces petits groupes qui ont partagé avec simplicité, respect mutuel et profondeur autour de la lettre du pape François  "La joie de l’Évangile" et qui ont prié ensemble. Oui, j’en ai la certitude, ces GFK ont permis que le Ressuscité se manifeste à nous dans la réalité banale de ces rencontres : soyez en sûrs, c’est le Seigneur !

Jésus invite alors les disciples : « Venez manger ! ». C’est dans l’eucharistie que le Seigneur saisit nos vies ordinaires remplies de sa présence. Il nous rassemble par ce repas et nous fait entrer dans une étonnante et merveilleuse familiarité avec lui. Grâce aux GFK et après les fêtes de Pâques, la messe prend une saveur nouvelle : elle est ce repas familier où Jésus ressuscité rassemble ses frères et sœurs dans la simplicité, l’intimité et la profondeur. « Venez manger ! »     

Père Christophe de Lussy

Actualités
À la Une
À la Une
  • La Messe des Familles à Caudéran
    Une invitation aux enfants, parents, grands parents pour participer une fois par mois à la messe un peu différemment sur le secteur pastoral de Bordeaux Caudéran.
À la Une
  • Des clefs pour réfléchir....
    Nous vous proposons de retrouver des points de réflexion liés à notre calendrier liturgique et à la vie de l'Eglise
    Histoire de Pâques
    Des réponses à vos questions à propos de la fête de Pâques........

Pâques : Un regard neuf

Chaque être porte en lui-même une part de résurrection.
Chaque être peut nous enrichir, à condition de plonger en lui dans ce qu'il y a de beau, de meilleur, de lumineux, de divin.

Malheureusement, nous épluchons d'abord les ténèbres de l'autre. Et nous en restons là.
Le Christ est là, dans chaque être, enfoui, prêt à se faire reconnaître, et nous passons sans le voir.
Nous manquons la rencontre souvent, pris par notre égoïsme, nos refus, nos barrières, nos intolérances, nos rejets.
Nous avons besoin de demander dans notre prière le regard du Christ.
Il plongeait dans les êtres avec une telle intensité, une telle fraîcheur, une telle nouveauté, que personne n'oubliait jamais plus ce regard. Et en vivait.

Le Christ ressuscité a besoin de notre regard de tendresse et de miséricorde pour aborder chaque être.
Plonger dans ce que chaque personne a de meilleur, c'est recevoir une parcelle de la lumière du Ressuscité.

Père Guy Gilbert

Albums photos de nos églises et de la vie paroissiale :

Flickr: 160140312@N05

Retrouvez la vie du diocèse de Bordeaux sur Facebook et Twitter: